13 juin 2009

balcon


Etre là. Juste: être là. Assise sur ma chaise, les doigts de pied en éventail, admirer la vue depuis le balcon. Baisser le store un peu, savourer un yaourt mokka au lait de brebis. Ecouter les cris rauques de la pie depuis le toit du voisin. Sentir le soleil taper sur ma peau. Humer le parfum du basilic à côté de moi, regarder ma jupe blanche suspendue au store. J'attends que le soleil fasse office de détachant. Sentir le tout petit Dou s'amuser à faire des bosses. Tout doucement. Observer les quelques petits nuages qui s'amusent à parsemer le ciel d'un bleu estival. La radio en toile de fond, ne plus penser à l'après ni à l'avant. Ni même à ce que je devrais être en train de faire.

Oubliés le courrier à envoyer à la banque, les lettres à faire pour le comité, les coups de fil à passer pour le défilé. Ne pas penser à ce soir, au joli concert qui m'attends, ne pas penser à lundi, à cette dernière semaine avant 9 jours de vacances, rythmés par un mariage, un voyage, des rencontres et un défilé. Ne surtout pas penser au mois suivant, juillet, le dernier mois de boulot, enfin.

Se concentrer sur le bruit de la tondeuse et cette délicieuse odeur d'herbe coupée. A la limite, jetter un coup d'œil à la montre. 18h03. C'est bon, il me reste encore un quart d'heure avant de filer prendre le train pour "la plus belle ville du monde".

Admirer le ballet des martinets, se remplir de leurs cris délicieux. Guetter les fumées des barbecues sur la colline en face. Leur tourner le dos, compter les bateaux sur le lac. Aller faire pipi. Pour la xième fois aujourd'hui. Apercevoir un parachute de pissenlit qui se glisse mollement dans les courants d'air. Respirer.

Le bonheur.

Simplement.

4 commentaires:

L. M. a dit…

J'aime ces moments où comme toi, je peux me concentrer sur l'instant présent, le "temps suspendu" de Lamartine, et laisser mes pensées divaguer.. enfin, avec un bébé de 18 mois, ils sont plus que rares ces moments.. Profite, tant que tu peux.. :o)

émilie a dit…

vas y oui, fixe, fixe, fixe ces moments... ils sont exquis, et aussi de plus en plus rares une fois les petits débarqués!!
je t'embrasse. porte toi bien!
E.

esther a dit…

Coucou, tu vas au festival de la terre à Lausanne ce week-end?? Ce serait l'occasion de se croiser avec nos gros bidons!!!

deedeen a dit…

L.M.: je profite, je profite, et j'essaierai de profiter tout autant toute ma vie!
émilie: voui, et ils seront peut-être plus rares mais encore plus joyeux! Plein de bisous à toi aussi, bel été!
esther: eh non, le festival de la terre ce sera pour l'année prochaine... Il me tentait bien, mais vraiment avec mon programme de malade de la semaine, je n'aurais pas su où le caser! Une prochaine fois peut-être?