10 juil. 2007

La suite


On a continué à tracer la route, au milieu des champs et des bosquets.


Et puis, au détour d'un mur en pierre sèche, on est tombé sur elle:


Vide. Abandonnée. Ou presque. Visiblement, elle ne sert plus que de remise pour des machines agricoles, vieilles et modernes. Et c'est dommage, parce qu'en guignant par les fenêtres recouvertes de toiles d'araignée, on a vu un intérieur typiquement neuchâtelois, tout en bois, poêle suédois carrelé de blanc, ça donne envie...


Au retour, après la fameuse pause boisson, c'était la pause touriste... No comment.


Vous voulez voir mon Roux quand il prend son air mystérieux???


Ça c'était samedi soir! Aujourd'hui, il a fait 4°C, et il y a de la neige dans les Grisons, en fait partout en Suisse dès 1800 m. d'altitude... Dire qu'il y a un an, j'étais à Berlin en pleine canicule... C'était bien!

5 commentaires:

alix a dit…

hé j'aime bien ce petit côté bucolique, ça a l'air vraiment sympa par chez toi, ça donne envie ;)

deedeen a dit…

>alix: bucolique, c'est le mot! Viens quand tu veux, tu es la bienvenue (et les enfants et Pierre Richard aussi hein!). Bon, j'ai pas encore vraiment assez de place pour accueillir dignement les visiteurs de passage, mais sait-on jamais, d'un coup que je gagne à L'EuroMillion et que je puisse m'offrir la ferme...

annabelle a dit…

aaaa mon père habite neufchatel, t foto m'y font penser, elles sont toujours aussi belles.

deedeen a dit…

>annabelle: Neufchatel en France ou Neuchâtel en Suisse???

annabelle a dit…

Deedeen: en suisse