25 janv. 2010

Avant de partir

Maintenant, il faut une pièce d'identité pour les bébés dès la naissance si l'on veut voyager avec eux... Très, très pratique pour la photo d'identité dont les critères sont quelque peu contraignant en Suisse... (pas de sourire, pas de bouche ouverte, pas de mains étrangères visibles sur la photo, fond neutre, les yeux ouverts, le visage bien en face. Simplissime avec un bébé de 4 mois!)

cartounette


Heureusement que j'ai eu un éclair de lucidité au début du mois et que je me suis renseignée... Sinon nous ne serions pas allées très loin, Petite A. et moi ce vendredi! Direction Paris, donc, et le salon Playtime. Nous en profiterons pour squatter chez le parrain de la Douce, un parisien pure souche (c'est-à-dire un "indigène" monté à Paris!) et l'emmener découvrir de bonnes adresses dans la cité lumière (c'est un sport que j'affectionne particulièrement, faire découvrir mes bons coins aux gens du coin).

Ah, et dans un tout autre sujet, je ne sais pas si vous avez eu l'occasion de visionner Thalassa vendredi passé. Si ce n'est pas le cas, je vous encourage vivement à regarder le reportage "Océans de plastique" de Sandrine Feydel et Jean-Christophe Chéneau. Disponible sur le site de Thalassa (mais je ne sais pas pour combien de temps). Ce reportage est important, et le voir m'a fait froid dans le dos, des frissons jusqu'aux ptits cheveux derrière la nuque, vous voyez le genre? Le plastique est partout. Vraiment partout. Jusque dans notre sang. Sérieux, c'est hallucinant. Et dire que je fais attention, mais là ça motive à faire juste SUPER-attention. Vous savez, les biberons sans BPA? Et si je vous disais que du BPA, on en a dans notre sang? Autant vous dire que ça passe certainement dans le lait maternel. Mais ce n'est en tout cas pas ça qui va me faire arrêter d'allaiter!

5 commentaires:

Marie a dit…

Bon salon et doux séjour dans la capitale française !

PS : Eurk, le plastique, je vais aller y jeter un œil...

S* a dit…

Chouette pour le salon. Proftes bien. Concernant le BPA, une amie chimiste me disait qu'on y était confronté de manière journalière, mais c'est comme tout, ne pas le donner au bébé, permet de retarder un peu la donne. Mais nous ne pourrons pas l'empêcher.

L. M. a dit…

Oui, j'ai vu ce reportage et c'est vraiment effrayant, et préoccupant.. C'est une menace invisible, dont on peut vraiment faire abstraction, si on le veux ou si l'on n'est pas informé, mais elle est malheureusement plus que réelle..

Mariama a dit…

Très bon week-end alors!

Barbara B. a dit…

coucou Amandine, juste un petit mot avant de repartir sur Paris. Je te cherche partout sur le salon depuis vendredi et comme je ne connais pas le nom de ta marque ni ton nom de famille ....huhuhu!
bon j'espère qu'aujourd'hui j'aurai plus de chance!!!
mille bises etbon courage à toi :-)))