26 juin 2008

L'important c'est pas la chute...

peintre en lettres


Cassée. Moralement et physiquement. Déménagement final de l'atelier-boutique hier après-midi. Temps à l'orage, tendue, triste, électrique. Un sacré mauvais moment à passer. Heureusement que l'on peut compter sur la famille.

La fin de ce projet-là. J'ai ENORMEMENT appris durant ces 2 ans. J'ai fait des erreurs, des choix, des concessions. J'ai appris que travailler à deux, c'est dur. J'ai beaucoup appris sur moi-même, sur mes envies, sur ce que j'aime faire vraiment, sur ce que je veux faire après. Oui, mais après, c'est quand?

L'envie est toujours là. Plus que jamais même. Mais la voix de la raison tonne plus fort que tout en ce moment. C'est donc elle que j'écoute. Le plus dur à présent, c'est que quasi toutes mes affaires (tissus, machines, projets, documentation, patrons, prototypes...) sont dans un grenier. Je me sens comme amputée de ma créativité.

Mais je suis plus forte. Je sais où je vais à présent, je sais ce que je vais faire, comment je vais le faire, et avec qui j'ai envie de le faire. Ça prendra plus de temps que prévu, c'est tout.

3 commentaires:

zimbo a dit…

c'est triste ce que tu nous racontes là... J'espère que tu arriveras à mener le projet de tes rêves à terme...

Anonyme a dit…

Eh! Deedeen!
Regarde dans la grande malle là... au fond du grenier... j'y ai déposé les ailes qui te feront voler vers ton nouveau projet! :-)

COURAAAAGE! La créativité et l'envie tu les as... à partir de là, everything is possible!!! ^^

Doux week-end,

frédouille

deedeen a dit…

>zimbo: oui, c'est triste, mais c'est vrai. Et oui, je suis sûre que j'y arriverai un jour! Je garde mon optimisme!

>frédouille: merciiiiiii! Ça me fait chaud au coeur, ça fait du bien!